Bat in karé dans le coeur de l'ile : 2eme jour
pascalpenot

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Bat in karé dans le coeur de l'ile : 2eme jour

Par pascalpenot - 22-02-2013 23:24:17 - 4 commentaires

Bat in karé dans le coeur de l'ile : 2eme jour

Je suis le premier levé au petit matin… j’ai bien dormi… mais réveillé souvent, un levé pipi… le charme de la nuit du bivouac… le ciel est bleu. En fait, le ciel s’était dégagé pendant le diner… pendant la courte vieillée on a eu le temps d’apprècier le ciel étoilée puis l’arrivée de la lune pleine et brillante qui venait de Salazie.

Les 3 roches c’est ça … un endroit ou la Rivière des galets plonge dans une abime de 80 mêtres. Site sublime.

 

Coralie sera la première à émerger et profiter de la beauté du site. Plus tard viendra le tour de Flo ? Enfin le réveil de Pétra que j’immortalise en photo. Ayant remarquée l’appareil, je ris de la voir prendre la pause la tête encore enfarinée du sommeil de la nuit… Maitrisant l’aura de son charme, une douceur, un charme d’enfant un peu minaudant se dégage sous l’objectif… Cette femme sait prendre la pause. Sans trop savoir pourquoi je ressentirai comme une sorte de tendresse... non intéressée… plutôt paternelle… Come une envie de retrouver mes filles chez leur mère à Toulon !

 

Avant le ti-déj, je mets le linge qui pue à s’aérer et sécher un peu sur une pierre… il va falloir le remettre tout à l’heure.. bahhhh!!!

 

C’est l’heure du petit déjeuner avec mes trois nouvelles camarades de sentiers… N’ayant que des boissons chaudes, j’accepte le ti macatia, le biscuit Figolu et la banane qu’elles m’offrent… nous échangeons email et téléphones pour des sorties futures… elles doivent retourner à deux bras… elle me demande le meilleur chemin… je leur donnerai non pas le plus court mais le plus beau… par Dacerle, roche ancrée, Cayenne, passerelle du bras d’oussy… elles me diront plus tard via facebook qu’elles auront trouvé ce parcours magnifique certes mais pénible… mes oreilles ont sifflé parait-il… eh ben moi j’ai rient entendu du tout dans mes sentiers !

 

Je quitte mes nouvelles compères et reprend ma route un peu après 7 heures… mon envie du jour est d’arriver à Cilaos avant midi pour manger les meilleurs macatias du monde à la boulangerie du cirque… puis de montée au sommet du piton des neiges pour faire une photo pas comme les autres… avant Marla je passe par un de mes coup de cœur, la beauté du grand éboulis

 

arrivé à Marla je croise un groupe de bivouaqueur. J’échange deux trois mots avant de reprendre ma route.

 

dans le sentier du Taibit pour sortie de Mafate, je ferai de nouvelles rencontres discutant un peu avec tout le monde. Tout d’abord Vince et gaelle qui ont dormi à Marla.

 

Je serai salué par David Lauret du forum grand raid qui se promène en famille

 

Puis Albin et pauline de Montpellier qui réalise la traversée de l’ile

 

Alors que je continue mes rencontres, je me fait doubler par un groupe de traileurs… Pas un bonjour, rien, ça trace comme sur une piste de 400m… un peu agacé, malgré mes dix kilos sur le dos, j’emboite leur foulée histoire de… histoire de quoi, je ne sais pas… histoire de courir un peu et décrocher une parole, une politesse…. Une fois en bas je les remercierai pour la charrette en parvenant enfin de leur faire décrocher un sourire... Non mais!

 

Sur la route de Cilaos, je découvre quelques poc poc à me mettre sous la dent.

 

Mais l’heure tourne, je dois me faire prendre en Stop pour espèrer arriver à Cilaos avant midi. Je me ferai embarquer  par un surveillant d’école

 

Vers 11h30 enfin, j’arrive à la boulangerie. Manque de pot, elle semble avoir été dévalisée… les étalages sontvides… je repars avec une miche de pain aux amandes mais sans macatia maison ! Pas glop!

 

C’est dimanche, donc jour de marché… j’en profite pour me ravitailler et faire mon déjeuner… en manque de macatia, je prendrai 2 grosses part de gâteau patates avec un jus de fruit frais maison

 

Je repars sur le goudron de la route de bras sec en direction du bloc pour montée au piton des neiges… je retends le pouce et je tombe sur jean charles bertrand un pote de trail… c’est aussi le patron d’effinov réunion…. Ambassadeur effinov,  je lui envoie régulièrement des gens qui me demande conseils et veulent tester les produits effinov. Il fera demi-tour pour moi et me déposéra au pied du sentier du piton.

Dans le début de la montée du bloc, je croise une autre connaissance, Pierre-Jean partenaire d’entrainement lors des sorties du CSA un de mes 3 clubs sur l’ile (avec Déniv et Raideurs 2000... plus le Marseille  trail club en métropole). Il est en rando avec des amies.

 

Plus haut je croiserai également une bonne coureuse de trail du COSPI qui fait des podiums… Nous parlerons d’une connaissance commune, claire nédelec qui a gagné son billet pour l’UTMB en terminant 1ere résidente lors du dernier grand raid. Après le gite de la caverne dufour,j’embraye vers le sommet… ; à mesure que je monte le soleil puis les éclaircies laissent place peu à peu à des paquets nuageux humides et froids.

 

J’arrive au sommet en même temps qu’un gros nuage crachant une pluie cinglante et glacée… Pas glop pour ma petite idée derrière la tête.. faire une Killian au sommet du piton des neiges… faire une Killian?… rappelez vous il y a un peu moins d’un an il faisait une photo au sommet du mont blanc… à poil… mon clin d’œil est de faire la même et de lui envoyer sur son mur (il m’enverra un j’aime !)… Le nuage ne voulant pas bouger c’est les tetons gelsé aussi durs que du quartz et le sexe gelè pas plus gros qu’un zandette que je m’exécute… Put… ça pèle et ça pique un peu... j'ai les poils glacés qui s'hérissent!!!!!!

 

Après le shoote photo, je me rhabille illico et attaque fissa la descente pour me réchauffer un peu.

 

C’est dans la descente du bloc que je chosirai mon lieu de bivouac. Au matarum à mi sentier. Il y a la une source d’eau, un foyer feu et un abri

 

A presque 2000m d’altitude et équipe d’un sac de couchage à confort +15, j’installe la tente à l’abri du vent et du froid directement dans l’abri.

Je me douche à la lingette, je me change, cuisine ma semoule avec une boite de foie de morue et termine mon repas par une soupe aux asperges avant de me coucher avec la nuit tombante.

En dinant, je papotent un peu avec les gens qui descendent ou qui montent. Je croiserai ainsi avec un couple de suédois en vacances rando course dans l'ile qui me demanderont conseils sur quelques parcours à ne pas louper.

Bien m’en pris de mettre la tente à l’abri car un vent froid se lèvera et le mauvais temps arrivera pendant la nuit

 

Pendant la nuit j’entendrai du monde montée à la frontale pour faire le lever du soleil la haut… J’entendrai notamment julien et Rosa se chamailler devant ma tente. Julien veut redescendre devant la météo pas glop alors que Rosa souhaitait au moins pousser jusqu’au gite pour voir ensuite comment le temps évolue… cela durera plusieurs minutes… j’avais presque envie de sortir de ma tente pour dire à Julien que Rosa à raison… « faut monter mounoir ! » Finalement il feront demi tour et je les retrouverez en descendant en train de déjeuner au bloc au petit matin !

 

A suivre

Billet précédent: Bat in karé dans le coeur de l'ile : 1er jour
Billet suivant: Bat in karé dans le coeur de l'ile : 3eme jour

4 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 23-02-2013 à 10:29:22

y a tout dans ce billet !!!!!
des paysages, des rencontres, de l'humour, du rêve.

je te l'ai déjà dit 112 fois mais je ne peux que le répéter : MERCI !

Surtout continue à nous faire réver

Commentaire de Ponpon posté le 23-02-2013 à 14:48:08

J'aime ces paysages, j'aime cette île ! Merci pour la balade !!

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 24-02-2013 à 07:27:10

Sous ta plume elle est magique cette île... Une telle lecture fait du bien avant d'aller travailler!
Merci pour ton récit!

Commentaire de pascalpenot posté le 24-02-2013 à 08:26:19

Merci! a plaisir d''un sentier créole

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 618645 visites