Bat in karé dans le coeur de l'ile : 1er jour
pascalpenot

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Bat in karé dans le coeur de l'ile : 1er jour

Par pascalpenot - 20-02-2013 21:55:26 - 2 commentaires

Bat in karé dans le coeur de l'ile : 1er jour

 

En ce 29 décembre, profitant de nouveaux RTT imposés par mon job, je repars pour quelques jours dans le cœur de l’ile… Envie de fuir également les artifices et la joie de circonstances du reveillon… j'ai prévu donc de dormir dans les hauts le 31 et de rentrer sur Saint au plus le 1er janvier 2013 matin.

 

Pour ce premier jour je démarre ma ballade en accompagnant une sortie d’OVS d’Hélène Je rentrerai avec eux dans Mafate mais continuerai ma route quand eux rentreront au Port.

 

Après un RDV à l’église de la rivière des galets, puis le bus de dos d’âne, le voyage démarre par le sentier de la descente de dos d’âne.. Très vite la beauté et l’entrée du cirque de Mafate se présente dans le panorama avec la crete d’aurère et le piton cabris séparant le bras de merles de la rivière des galets et du bras d’oussy

 

L’entrée dans le bras des merles démarre par une gorge très étroite. Un peu mécontent de l’allure trop rapide, je marche en queue… Le bras des merles ça ne se traverse pas, ce se vit… J’aime le long de ce sentier imaginer et ressentir la vie qui l’habitait autrefois. …

 

C’est de plus un sentier très pur qui épouse la rivière…le chant de l’eau est dans sa partie basse permanent

 

Etrangles moi !

 

La végétation de canne fourragère indique que le lieu était autrefois habité… Nous sommes à l’ilet cerneau… des gens ont vécu là… je trouverai des pieds de canne à sucre mais encore trop jeune pour être mangé.

 

Heureux dans mes errements solitaires à rêver tout haut de revenir d’un saut de puce cent ans en arrière dans ce sentier, je retrouve lors de regroupements régulier, le groupe OVS emmené par Hélène (c’est la dame en tee shirt en bleu, en chaussettes bleues et avec des bâtons... bleus !)

 

La sortie du bras des merles est raide… j’accompagnerai en serre file la dame V3 en violet qui peine un peu dans les hautes marche… Au sommet un dernier coup d’œil sur le bras montre une ravine étroite très encadré par les crêtes d’Aurère à droite et de la Marianne à gauche.

 

Arrivé à Aurère c’est l’heure du pic nic. Pour ma part j’ai amené un casse croute façon équilibre avec un avocat bien mur accompagné d’un petit pot d’achard de baba figue. A dessert un mangue américaine. Mais bon je gouterai (ou plutôt dévorerai) dans le sac des voisins d’où sortiront des rochers et quelques plaques de chocolat !.. hummmm… Je terminerai le pic nic en offrant un café à Véro.

 

Après une heure d’arret nous reprenons la route vers la passerelle du bras d’oucy. En quittant Aurère nous tomberons sur les agents du parc(les hommes en jaune)… nous écouterons leur discours sur la prévention. J’apprendrai que la lutte contre le rat n’est pas sans effet sur les Papangues notamment. En effet un rat empoisonné mangé par le rapace empoisonne et tue également ce dernier… Cela explique la disparation de cet oiseau du coté de la roche écrite ou les pièges à rat pour sauver le tuit-tuit sont nombreux… Les choix de la maitrise de la bio-diversité appelle à des décisions parfois difficiles mais nécessaires.

 

La descente d’aurère est raide, très raide… un démarre par un ti dieu ou bon nombre de Mafatais ont du y laisser une pensée, une prière par mauvais temps. Au niveau du passage du cap mine on voit en face l’ilet moutou ou j’aimerai bien un de ces quatre me rendre… encore un endroit ou la vie lontan existait.

 

A la croisée d’un sentier, le temps d’un regroupement, on en profitera pour faire la traditionnelle photo de groupe. Jeune ovésien, certains visages commence à devenir familiers. Hélène bien sur mais aussi Véro, Raymond, Francis, les Papangues… je découvre les autres pour la première fois et ne les connaissant pas encore les présente comme la dame en mauve, l’homme en vert… ou en bleu !

 

Après le passage de la passerelle, nous attaquons la falaise du bras d’oussy. C’est assez étroit et impressionnant pour des personnes peu à l’aise avec le vide. A la prochaine croisée de sentier, je quitterai le groupe qui part dans la descente de la rivière des galets pour rejoindre 2 bras. De mon coté je continue ma route vers l’ilet de Cayenne.

 

Arrivés à l’ilet, je me pose un peu le temps de faire de l’eau. J’irai voir de plus prés le pied de litchis pour m’offrir un bonbon… Il y en a mais ils sont bien trop haut… inaccessibles. A coté les longanis sont à portée de mains mais encore bien trop jeunes pour être dévorés !

 

L’ilet de Cayenne est décoré sur son 31. Est-ce pour les fêtes ou un autre évènement… je ne sais pas… je traverse cet ilet toujours avec autant de plaisir tant il me plait par son charme, son air fleuri. Direction maintenant Roche plate par la roche ancrée.

 

Dans le sentier, je croiserai d’abord un zorey randonneur en vacances que j’avis déjà croisé lors de mon périple du tour des cirques par les crêtes dans la montée vers la caverne Dufour il y a une semaine. On discutera un peu avant de se quitter à nouveau… Ensuite je saluerai pas mal de marmailles rentrant sur l’ilet, puis 2 pêcheurs qui rentrent de la pêche au bouche ronde (c’est le bichique mais adulte !).

 

Je tape la causette cinq minutes avec eux… Il me montre leur fourchette avec laquelle ils ont harponné toute leur pêche. Ils en sont assez fiers.

 

Je traverse la piscine de la roche ancrée sans avoir à me déchausser… ce bassin est prisé par les baigneurs. C’est une véritable piscine naturelle avec plongeoir galet!

 

A mesure que je monte le sentier Dacerle, le ciel se charge de nuages… A vrai dire dans ce sentier sans ombre, j’apprécie cette couverture nuageuse… les premières gouttes en farine puis une averse commencent à tomber, en arrivant sur Roche plate.

 

A l’école, je fais de l’eau et me prépare à repartir quand je tombe sur 3 randonneuses venant de la brèche. Je les salue et comme à mon habitude dans les sentiers entame la discute… avec la nuit tombant, elles s’apprêtent à planter la tente au gite le ti kaz bleu à défaut des 3 roches qui était au départ leur destination finale. Ayant prévu de mon coté de bivouaquer du coté de la zone du grand éboulis juste avant Marla, je leur propose si elles le souhaitent de les accompagner et leur servir de guide jusqu’au 3 roches. Je leur dis qu’il faut environ 1h30 pour y arriver, qu’il y aura un peu de pluie. Après mille et une questions de Pétra, une petite femme brune, elles acceptent le guidage mais celui-ci s’avèrera un peu plus long que prévu. En effet, à la nuit tombée, Flo, l’ainée des 3 femmes n’a pas de lampe... il faudra faire avec… au début je lui prêterai ma loupiotte (une lampe porte-clés de secours) puis devant la lenteur, je lui donnerai ma lampe et marcherai éclairée par celle de Coralie, la plus rapide des 3.

Finalement nous mettrons 2h30 pour rallier les 3 roches. Coup de bol, si des tentes sont en places coté ouest, sous les filaos, personne… Avec la nuit noire, au lieu de poursuivre vers la zone du grand éboulis, je bivouaquerai avec elles. Je les aiderai également à leur cuisine. Il avait une bouteille de gaz inadaptée à leur bruleur…je leur prêterai le mien pour cuire leurs pates ! elles m’offriront une tomate qui rendra ma semoule moins sèche et à dessert des gâteaux Figolu ! Arrivé tard et un peu fatigué, la veillée qui suivra sera courte, juste le temps de leur offrir une tisane à la cardamome (ça me rappelle la Syrie ! dira Pétra). Pui tout le monde au lit !

 

A suivre...

Billet précédent: Tour des cirques par les crêtes : 4eme (et dernier) jour
Billet suivant: Bat in karé dans le coeur de l'ile : 2eme jour

2 commentaires

Commentaire de Bacchus posté le 22-02-2013 à 18:56:52

Sympa le sentier "du bras des Merles", il est officiellement ouvert ?
Pas facile apparement de s'y retrouver avec toute cette végétation. Faudra que j'y fasse un tour un de ces mois d'octobre.

Commentaire de pascalpenot posté le 24-02-2013 à 08:38:44

Oui le sentier est ouvert... il est magnifique

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 626069 visites