Sentier facteur, bras des Merles... Mafate toujours!
pascalpenot

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Sentier facteur, bras des Merles... Mafate toujours!

Par pascalpenot - 12-01-2012 17:14:34 - 4 commentaires

 Sentier facteur, bras des Merles... Mafate toujours!

 

 

Salut, ce dimanche 8 janvier, de retour à la Réunion après des vacances dans l'hiver bordelais, rando sportive dans Mafate. Je compte emprunté 2 sentiers peu fréquenté : le sentier facteur et le bras de merles.

      

 

 

Au petit matin, dans la descente du dos d'âne, Mafate se laisse découvrir par la crête d'Aurère et son sommet le piton cabris. Il est "granmatin" et le cirque se réveille dans un voile de rosée brumeux.

 

 

Dans la rivière des galets encore calme alors que nous sommes entrés dans la saison des luies. Je passe devant un mur de résurgences qui doivent être terribles et terrifiantes par grosses avalasses.

 

 

 

Je suis aux lataniers. Cet ilet est souvent oublié par les randonneurs alors qu'il apporte beaucoup de fraicheur. Il y a beaucoup d'ombre et pas mal de cultures. La pancarte derrière moi indique le départ du sentier facteur vers la roche ancrée

 

 

 

Il y a un petit terrain de camping (payant) aux lataniers. Les hygiènes (douche froide et trône sont sommaire mais propres. Pour l'intimité… tirez bien le rideau!

 

 

 

Le panorama des lataniers est magnifique. Avec la saison des pluies qui a commencé, Mafate semble un peu plus vert!

On aperçoit le petit ilet de Cayenne ou je passerai tout à l'heure. Au dessus, à gauche le piton carré, à droite le piton et crête des calumets (autrefois habitée) et au loin le sommet du morne de fourche.

 

 

 

Le début du sentier facteur est sans équivoque. Sur les cartes au 1/25000 il est tracé en pointillé. Et pendant la saison des pluies, il est fréquent qu'il ferme.

 

 

 

Regardez bien cette photo de cette pente qui semble s'effriter. C'est ça les 400m ou il faut éviter de "stationner" Regardez bien… Le sentier est la, fait de marches de pierres et de ciment.

                 

 

 

Le voici de plus près en action

 

 

 

Après cette zone, le sentier est plus normal. Plus large il est parsemé de quelques manguiers et d'énormes jamblon. Il faut y revenir pour ces derniers vers avril, jouer le singe à grimper dans les arbres pour manger le fruit mur sur la branche.

La photo en gros plan est le fond de la rivière des galets au niveau du cap noir. On voit encore à gauche au dessus de la rivière la trace de l'ancien sentier du cap noir qui menait au fond mafate. Ce sentier est aujourd'hui fermé et une pancarte à son départ indique "danger de mort" (dans le passage des falaises par endroit le sentier est parti). Cependant il est possible de passer au cap noir directement dans la rivière, dans le sens descendant. Le site randopitons propose d'ailleurs une randonnée qui passe par la (http://randopitons.free.fr/cartes/Randocirque/Html/cayennemaido.html)

 

 

 

La roche ancrée. Cet endroit avec son eau verte et ses piscines naturelles font le plaisir des baigneurs en rivières. J'ai l'intention un de ces quatre bivouaquer dans ce coin la.

 

 

 

Me voici à Cayenne. Je constate que l'ancienne école a été grillagée avec un panneau marquée prive. J'espère qu'elle ne va pas disparaitre la plus vieille école du cirque… Il devrait à mon avis la restaurer un peu et en faire un musée de la vie lontan à Mafate.

 

 

 

Après Cayenne, je file vers la passerelle du bras d'oucy puis tourne à droite pour monter à Aurère. Une montée bien raide d'un peu moins de 600 mètres. Ca me tirera sur la bouche; entre soleil qui tape bien et le ventre sans fuel (au régime sévère notamment en glucides pour perdre mon gras des fêtes hivernales), je monte comme une larve. Sur le sentier je fais quelques gros plans photos de l'ilet Moutou juste en face. On distingue encore des toits des cases abandonnées par son dernier habitant au début des années 80. J'aimerai bien y faire un tour un de ces quatre avec cordes et sabre à canne histoire du profiter des arbres fruitiers et des cultures qui se sont naturalisée

 

 

 

 

Ouf! Le ti-dieu qui indique que la fin de la montée raide d'aurère se termine.

 

 

 

Cette entrée à l'ilet d'Aurère à été défrichée et nettoyée de ses bosquets de galabert. Elle laisse apparaitre une vieille case en taule lontan typique. La case au centre, le farfar (cuisine) à droite et les hygiènes extérieurs, premières évolutions de la vie des mafatais avant l'arrivée du solaire.

 

 

 

Je fais de l'eau à Aurère et  embrayé vers le bras des merles. Le panneau à l'entrée du sentier annonce la couleur. Le sentier depuis mon retour à la Réunion était fermé pour travaux. Il a réouvert le mois dernier

 

 

 

 

J'adore ce sentier. Il est étroit et sauvage. Il épouse le cours de l'eau. Beaucoup de caillasse, de pentes sèches et courtes qui dérapent un peu (2 gamelles) et de quelques petits passages abrupts équipés de vieilles anciennes échelles en bois. Et de chaque coté, les parois des montagnes semblent se refermer sur vous et vous engloutir dans cette verdure.

 

 

 

Il est facile de savoir quand on arrive à ilet cerneau. A voir la végétation avec songe, canne à sucre (plus loin bananier, manguier et jaquiers) sure que dans le temps des gens vivait la dans leur case faite de paille de vétiver maintenu dans des cordes de chocas.

 

 

 

 

Voila donc une des traces de ces nouveaux travaux. La vieille échelle de bois à laissé place à de la ferraille... le prix de la modernité!

 

 

 

A d'autres endroits c'est de nouvelles échelles en bois qui ont remplacées les anciennes

 

 

 

 

 

La fin du sentier se resserre parfois pour devenir un passage en défilé. Vous comprenez pourquoi ce sentier est fortement déconseillé par fortes pluies. Imaginez l'eau arrivant en torrent là-dedans et vous au milieu!

 

 

 

 

La rando se termine par la terrible montée de dos d'âne, une sorte d'alpe d'huez du grand raid. Une montée de 700m en 3,5 km. Je prendrais mon temps avec mon ventre sans glycogène. Au bout d'une bonne heure, on peut apercevoir au loin le bouquet de bambou qui indique la fin de la montée

 

A la prochaine

 

 

 

                                                     

 

Billet précédent: Entrainement S52 : fin d'année et ballade au Pyla
Billet suivant: Entrainement de la semaine et week end à grand coude

4 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 12-01-2012 à 20:48:31

superbe com' d'hab !

Commentaire de pierrot34 posté le 13-01-2012 à 11:46:21

Magnifiquement angoissant comme paysages. J'ai un fils qui verra cela quand il prendra sa retraite là-bas. Et je le regarderai, du haut de tous ces pitons vertigineux....!

Commentaire de bearnais974 posté le 14-01-2012 à 20:31:33

Salut Pascal,
Toujours aussi beau, je ne savais pas que tu étais de retour à La Réunion, toujours à Ste Marie.
Eric

Commentaire de béné38 posté le 20-10-2012 à 19:52:47

Salut, à l'heure où tu termines ton GRR (félicitations dailleurs !), je découvre ce récit, et pour avoir pris il y a deux jours le sentier bras des merles, par temps de pluie, je retrouve les passages où j'ai bien galéré. Perso je trouve que ce sentier est très technique et je n'ai pas aimé, surement à cause de la météo et justement c'était très glissant. Par contre le sentier Augustave et le Scout sont un régal...
Merci pour tous ces posts que je découvre petit à petit.
Béné

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 618593 visites