Royal Raid à l'ile Maurice 2006
pascalpenot

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Royal Raid à l'ile Maurice 2006

Par pascalpenot - 06-08-2009 19:49:17 - 3 commentaires

Le Samedi 29 avril 2006, à 05 heures démarrait la première course en montagne à l'ile Maurice, le ROYAL RAID avec 90 km au compteur.

 ***

85 partants sur la ligne de départ, nous sommes accueillis par une organisation débutante mais déja bien en place. Après l'enregistrement et le contrôle des sacs (couverture de survie, lampe), nous attendons le départ avec un bon café.

 

***

Au lever du jour, nous nous situons vers les PK 12 ou 13. Nous avons décidés de courroter les 20, 25 premiers kms, histoire de ne pas avoir un timing qui nous colle aux fesses. A partir du PK 25, nous prendrons le rythme marche rapide en profitant bien sur du panorama et des sentiers. Nous esperons parvenir à St Felix avant minuit.

***

A l'aube, le morne brabant au loin semble presque invisible, comme voilé par un coup de pinceau impressionniste.

***

Après, nous avoir montré son ombre imposante dans les premiers kilomètres du parcours, la montagne du rempart, au dessus de nos têtes, s'illumine sous les rayons du soleil.

 
***

Certes l'ile Maurice n'a pas de sommet à quatre chiffres (le point culminant est je crois de 828 mètres) mais ils ont des sentiers parfois très basiques, en un mot, ça monte tout droit... dur dur le pourcentage, la preuve en image.

 
***
Après plus de 35 km dans le parc privé de Yémen (nous avons pu voir en chemin pas mal d'excréments, des bois et quelques traces de cerfs, une mangouste entre 2 champs de cannes, deux roussettes et un cateau vert; nous avons gouté les jamblons bien murs, quant aux zattes nombreuses, elles étaient trop vertes pour être cueillies), nous arrivons dans le parc national de la rivière noire. Les pancartes ci dessous prouvent qu'il y a bien des circuits de randonnées publiques et que l'ile Maurice offre bien des activités de tourisme vert.
***
Dans la montée du sentier qui mène au point de vue de Macchabee. Un sentier à la Mauricienne, "tout droit, tout raide". Nous sommes submergé de goyaves de chine qui semblent avoir détruit tout endémisme autour d'elles. Les goyaves sont mures et pour une dose de fructose pur jus, il n'y a qu'à tendre la main et faire sa cueillette.
 
***
Au point de vue de Macchabee, on profite de rattraper un concurrent pour l'embaucher dans le rôle du photographe. A droite des randonneurs amoureux, l'on peut voir la tourelle de Tamarin et ses 548 mètres. Un point sur notre parcours : nous avons dépassé la mi course d'un ou deux km, il est environ 13 heures et nous avons hâte d'arriver à Jet ranch au P4 pour boire une bonne souplette et faire de plein de bonnes pates.
***
Il est 14h20 et nous arrivons au restaurant le Jet ranch, le P4, sur le domaine de Mare longue avec plus d'une heure d'avance sur notre timing de principe. Ce point de contrôle est aussi le point ou est servi le repas chaud. Le ravitaillement se fait à la mauricienne... Un serveur nous invite à nous mettre à table et se fait un devoir de nous apporter notre commande. Du jamais vu sur un grand raid.... Nous prendrons deux délicieuses soupes au champignons, beaucoup de pates avec du poulet, un chutney de margozes, un yop, de l'eau et du coca. Nous en profiterons pour nous changer et faire le plein d'eau. Partis ce matin en dernière position et bien que nous ayons doublé qu'une petite douzaine de concurrents, nous pointons au P4 aux alentours de la 55ème place. Bref, les abandons se font pas mal par le haut. Quant à nous, nous reprenons les sentiers avec notre timing de randonneur à plus ou moins 5 km par heure... Il fait beau, la vue est magnifique, l'organisation et le balisage exemplaire, les jambes nous portent encore vaillamment, bref, tout va bien, en route!
 
***
Après avoir passé les gués dans le fond de la rivière noire, nous attaquons la montée (encore un "tout droit" de sentier mauricien) brute de la plaine champagne. Le soleil a beaucoup diminué et ne va pas tarder à se coucher dans l'heure. Au dessus de nos têtes nous verrons une, deux puis des bandes entières (plus d'une trentaine) de roussettes comme celle-ci nous survoler à basse altitude.
 
 Ballets de roussettes
Il est parfois des regards qui trahissent les durs moments d'une dure montée... jugez plutôt... mais ne l'embetez pas ... c'est pas l'moment...
 
***
Malgré un nom de patelain "encourageant", cela nous remonte pas le moral pour autant, il est bientôt 22 heures et on vient de se paumer dans le labyrinte interminable des champs de cannes... Lorsqu'on retrouvera le balisage et le P6, on aura pris plus de 45 minutes de retard sur notre timing ... Nous marcherons ensuite plus lentement dans les derniers kms à travers la canne à sucre en jouant à cache cache avec les rubalises à chaque croisement des nombreux chemins.
 
***
Et voila, this is THE END. Vers minuit vingt, Plus de 19heures après le départ nous arrivons à l'usine de saint Félix, lieu de l'arrivée. Nous sommes contents d'être sortis de ces interminables champs de cannes sur les 10 derniers km. Nous avons une bonne fatigue mais peu de douleurs aux pattes. Notre taxi nous attends. Après les félicitations des organisateurs, le tee shirt "I DID IT" et de rapides impressions, nous prenons la route vers l'hotel. Une bonne douche et une tape sur les fesses plus tard et nous voila dans notre lit pour un sommeil recupérateur, il est deux heures du matin.
 
***
Pour les résultats de l'édition 2006 et pour ceux qui veulent se lancer dans le Royal raid 2007, un site www.royalraid.com.

Billet suivant: Cross du piton des neiges 2006

3 commentaires

Commentaire de Khanardô posté le 06-08-2009 à 21:08:13

C'est beau... mais c'est loin !
;-)

Commentaire de L'Castor Junior posté le 06-08-2009 à 21:20:05

Splendide !!!

Commentaire de RogerRunner13 posté le 07-08-2009 à 07:47:23

Merci pour ce Récit et pour le dépaysement, magnifique!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 618583 visites